Le principe du portrait Google est de choisir un total inconnu et de lui construire une biographie à partir des informations qu'on peut trouver à son propos sur la Toile. Le cobaye de ce premier portrait du Tigre avait, il faut l'avouer, bien préparé le terrain : nombreux albums photo partagés chez Flickr, un Facebook, etc. Ceci dit, il est certainement loin d'être le seul dans son cas. Il suffit essentiellement d'une part d'exploiter les possibilités du Web moderne, d'autre part de ne pas se poser la question de l'accès à ce qu'on met en ligne.

Mais se poser la question ne suffit hélas pas : il n'est pas forcément à la portée du premier internaute venu de mettre son album photo derrière un mot de passe, et à la base il y a tout de même une contradiction entre partager un album entre amis et demander un mot de passe. Dans les faits, l'obstacle technique et surtout le dilemne entre protection et partage a vite fait de trancher en faveur du second. Surtout quand on utilise pour partager ses photos, films, opinions, etc. les sites hyper-connus comme Flickr, YouTube ou autres plate-formes de blogs. Ces sites sont des mines d'or pour Google, qui s'empresse d'indexer tout ce qui s'y trouve.

Ce qui fait, par contraste, que les photos, films, opinions, etc. qui sont partagées en dehors de ces circuits hyper-connus sont quasi hors de portée d'une recherche Google. Par exemple, petit jeu : seriez-vous capable de retrouver le diaporama de ma pendaison de crémaillère de la fin 2007 ou l'album photo de la grande soirée raclette de décembre dernier ? Ces deux-là sont en ligne, et protégés par aucun mot de passe. Simplement ils sont sur un petit hébergement familial, référencé nulle part. Une sorte de protection par la non-connaissance, spéciale dédicace aux flemmards, à ne pas utiliser pour des données sensibles...

En somme, avec l'avènement des sites mastodontes (Flickr, Picasa, YouTube, DailyMotion, Vimeo, Blogger, BlogSpot, SkyBlog, LinkedIn, Viadeo, CopainsD'avant, Facebook, Twitter, MySpace, etc., etc., etc.) on assiste à une dichotomie du web : il y a le Web In et le Web Off. Le boulot connu sous le nom de référencement consiste à chercher à passer du Off au In. (Celui connu sous le nom de renseignement aussi...) Le boulot des parents consiste à apprendre à leurs enfants à maîtriser ce qu'ils laissent fuiter dans le In...