Quand une société en arrive à écrire sur un paquet de beurre qu'il contient du lait, il y a quelque chose qui ne tourne plus rond. D'accord, c'est normal sur un produit transformé genre sauce de signaler si elle contient des composants allergènes. Mais si quelqu'un qui est allergique au lait ne sait pas que le beurre en contient, que peut-on pour lui ? Normalement, il n'aura pas survécu suffisamment longtemps pour avoir appris à lire...

La conclusion qui s'impose, est que cet avertissement n'est pas là pour avertir. Il est là pour dégager la responsabilité de tout un tas de gens (le fabricant, le distributeur, le restaurateur, etc.). Si c'est si important, pourquoi ne pas le dire franchement ? Pourquoi faire comme si on se souciait de la santé du consommateur, avec un avertissement dont la stupidité ne fait que souligner l'hypocrisie ?

Ou alors......... ou alors, cet avertissement est là pour permettre au convive de distinguer entre du beurre et des ersatz plus ou moins synthétiques. Lesquels ersatz pourraient avoir l'intérêt (pour l'allergique) de ne pas contenir de lait; ou ne pas avoir cet intérêt. D'où l'importance de l'avertissement.

J'ai discuté de ça avec les convives qui, après m'avoir donné la clé du petit pain, déplorait l'omniprésence d'avertissements. Eux aussi pensaient qu'il s'agissait d'une hypocrisie importée des Etats-Unis. En ce qui concerne le beurre, ils ont été séduits par l'hypothèse de désambiguation vis-à-vis des ersatz. Mais on ne peut pas trouver une telle hypothèse pour tous les avertissements...